Archives pour la catégorie Amis, Blog & détente

Un an, Un mois & cinq jours

Le 22 septembre…. dire qu’il y a un peu plus d’un an que ce blog existe…. Il s’en est passé des choses en un an dans ma vie & ce blog les a toutes en mémoire. Ce qui tombe bien, puisque moi, je n’en ai pas, de mémoire. Ce qui arrive quand on n’a pas de mémoire comme moi, c’est qu’on ne peux pas tenir les promesses qu’on se fait à soi même (celles qu’on fait aux autres, ils sont toujours là pour nous les rappeler^^). 

Je m’étais dit ici même à plusieurs reprises, que j’appliquerai à la lettre le « ici & maintenant »: FAUX, pas plus tard qu’hier soir, j’ai encore eu une nuit à trous, vous savez, celles où le sommeil est en forme de gruyère suisse: un coup tu dors, un coup tu ne dors plus, un coup tu dors, un coup tu gamberges, un coup tu dors, un coup tu flippes…. OR, si j’avais appliqué cette (si) simple règle du « ici & maintenant », dans un lit, on dort, point final: on n’est pas réveillé, on ne gamberge pas, on ne flippe pas. 


Je m’étais dit ici même à plusieurs reprises, que le bonheur est à l’intérieur. De moi, pour moi, en l’occurence. FAUX: si on me fait de la peine, si on me vexe, si on me crie dessus, je le prend dans les tripes. Direct. Si je n’ai pas la dose d’amour que j’estime normale ou due -parce que je le vaux bien- (soyons honnête avec moi même), je le prend dans les tripes, direct. Je me sens rejetée & je trouve ça injuste; Parce que j’ai l’impression moi, d’oeuvrer sans cesse avec comme objectif le bonheur des autres…. pffff. 


Je m’étais dit ici même, à plusieurs reprises, que la seule issue possible dans les relations humaines était d’accepter l’autre tel qu’il est & surtout d’accepter ses différences par rapport à nous (moi^^), car c’est le plus difficile en l’occurence d’avaler la couleuvre de la différence. FAUX: très souvent, je me rebelle contre ma propre déduction & je me dis que « pourquoi donc que ce ne serait pas à l’autre d’avaler ma différence, hein, hein, d’abord, hein??? « 


Je m’étais dis etc… qu’il n’y avait pas dans la vie de plaisir plus grand que les plaisirs simples. c’est toujours VRAI, MAIS: punaise que c’est dur quand même la vie: boulot, courses, calins, devoirs, cuisine, diner, bain, brossage de dents, bruit, bagarres, cris, bisous, couchage, temps pour le couple, être souriante, désirable, ouverte, pas possessive, pas exigeante, pas jalouse, relax à mort, être épuisée, s’endormir, répondre à un cauchemar, se réveiller, se rendormir, entendre un bruit dehors, se réveiller, faire une insomnie, compter les minutes qui passent, se faire des idées, se lever, essayer de se calmer, se recoucher, gamberger, flipper parce qu’il est presque 5h du mat & qu’on n’a pas assez dormi pour tenir, s’endormir à l’arrache d’épuisement vers 6h, se lever à 7h, sourire, ptit dej …….. tenir en fait, jour après jour…. & la boucle est bouclée….. Alors, OUI bien sûr, moi je veux bien, les plaisirs simples tout ça, la santé, le couple, la famille, c’est beau & tout & tout, mais je dis juste, merde, c’est dur, faudrait être « l’être parfaite », pour ne pas s’user !

J’ai appris à force d’expérience, que « La vie sépare ». Et que si l’on tient à des gens, il faut lutter & veiller activement à entretenir le lien, quel qu’il soit: amoureux, familial, amical, professionnel. Le lien ne s’auto-entretien pas. Si on laisse couler, la vie sépare. A chaque fois que j’ai relaché la pression sur le lien, la vie m’a séparée. A RETENIR.

Je rend hommage à toutes les personnes INTELLIGENTES que j’ai connues dans ma vie, les cerveaux brillants, les cerveaux rapides, car l’intelligence comble toutes les autres lacunes…. c’est une énorme bouffée d’air frais dans la vie, d’avoir en face un interlocuteur intelligent…. ça fait sécher les larmes, ça fait dormir la nuit, ça rassure sur le sort de l’humanité… Je vous dit merci…. Sentez vous concernés & reconnaissez vous… Ceux dont je parle, sauront se reconnaitre & ce n’est pas limitatif hein :)
Et au bout d’un an, je peux dire que jamais je ne regretterai d’avoir ouvert ce blog, pour l’ouverture d’esprit qu’il m’a apportée, pour les rencontres virtuelles & réelles qu’il a permises, pour le cheminement qu’il m’a aidée à parcourir, pour cet éclairage qu’il m’a révélé sur la vie virtuelle bien réelle… pour toutes les opportunités qu’il m’a servies sur un plateau. Merci mon blog, merci mes lecteurs, merci mes commentateurs, merci mes visiteurs, merci les autres blogs, merci pour tout ce que vous m’apportez.

Et voilà, aujourd’hui, ça fait un an, un mois & cinq jours que je bloggue, sur UNBLOG & dans l’absolu d’ailleurs :)  pour un total de 269 notes …. pas de bilan au programme, puisque je ne vais pas m’arrêter là, donc tant que c’est encore en cours, roule ma poule. Pour l’occasion quand même, j’ai piquer une photo quelque part ;)


Bonne journée :)

Joyeuse anniversaire

The End !

Ah! Mon blog, mon amour, c’est à l’ombre du soleil glacé du mois de Mai que je te tire ma révérence…
Ne m’en veux pas tendre blog, je sais l’ami fidèle que tu fus dans les heures les plus sombres, mais il y a une vie qui réclame ma présence.
On dit que la nuit porte conseil & j’en éprouve toute la justesse en cette paisible matinée. Mon homme m’a fait une remarque hier, un caillou dans la mare de mes certitudes. Cette remarque qui ne se voulait rien d’autre qu’une simple remarque a pourtant soufflé mon amour propre & assurément une gifle n’aurait pas plus cuit mon ego.
Quoiqu’il en soit, à la lumière de cette vision extérieure à moi-même, j’ai réévalué sommairement quelques détails.
Je n’oublie pas, loin s’en faut, ce qui m’a conduit ici. Alors que je souffrais d’une période douloureuse (et qui n’en point connu ??) la décision de partir, recommencer ailleurs, là où l’herbe est plus verte, s’imposa avec facilité.
Aidée sans défaut de ce présent blog qui me prêtait ses pages blanches pour y coucher mes douleurs, mais aussi mes espoirs, mes reves & mes envies, je fabriquais, jour après jour, une nouvelle histoire, la mienne.
Mais décider de partir, soulever avec insolence son chapeau & « salut les comédiens », oh comme c’est simple…
Et prise dans le tourbillon d’euphorie d’une rencontre plus exactement des retrouvailles, un engagement, un prochain démenagement & nouveau home sweet home, je me laisse emporter par ce bonheur.
Aprés la remarque d’hier soir, la chute n’en fut que plus dure.
Certains l’appellent le deuxième effet kiskool, d’autres le coup du boomerang, enfin, l’idée est là.
Je suppose que je n’étais personne pour y échapper…..
Forte d’un quotidien paisible étiré sous mes ailes en filet de protection, j’avance au rythme du présent plus-que-parfait.
Après l’euphorie, après les doutes, aprés le soulagement, il est l’heure de s’éclipser… Car memes les meilleures choses ont nécessairement une fin ….
Merci. A qui, de quoi, je ne sais pas trop, mais c’est important de vous dire merci.
Peut-être viendrais-je encore, de loin en loin, inscrire quelques pensées, mais rien n’est moins sûr.

A vous souhaiter le meilleur…

Et n'oubliez pas !

Pensée du jour

Si,si, c’est vrai !!

                                                                                                                      Puisqu’on vous le dit !!

                       Essayer, c’est réussir


Tout est possible


                                                                                                        You can do it

                               Faut y mettre du sien, c’est sur…

                                                Je veux, donc je peux

Vous pouvez y arrivez vous aussi

Gardez l’espoir                                                              Gardez le sourire

Love is all around :)

Bonne chance

2 ou 3 choses que je sais sur les hommes ;)

Juste a la demande d’une amie :D Question de me faire passer un test LOOOL

Attention Mode humeur ON !!

  1. Les hommes ne pensent qu’au cul:
    Vrai: toutes les occasions sont bonnes (et toutes les femmes aussi) & c’est pour ça qu’on les aime : – ))
  2. Les hommes ne parlent que de cul:
    Vrai & Faux: Vrai, entre mecs, s’ils parlent « des gonzesses » en général, mais Faux s’il s’agit de la leur, là c’est top secret.
    Pour les femmes, c’est l’inverse messieurs, je vous aurai prévenus.
  3. Les hommes ont une case vide:
    Vrai: à la question « A quoi tu penses? », ils répondent invariablement « rien » & c’est vrai. Ils en ont de la chance, qu’est ce que je ne donnerais pas pour une case vide ;) )
  4. Les hommes sont bricoleurs:
    Faux: Et heureusement, car sinon, on ne pourrait pas jouir intérieurement en leur disant « mais oui c’est moi qui ait réparé la poignée de la serrure, pourquoi? »
  5. Les hommes procrastinent:
    Vrai: en témoigne la phrase « Laisse, je vais m’en occuper », tout le monde sait qu’au final, ce sont les femmes qui finissent par sortir les poubelles.
  6. Les hommes sont tous les mêmes:
    Vrai &t Faux: Vrai sinon ce post n’aurait pu voir le jour, Faux: parce que toutes les femmes finissent bien par avouer « Mais le mien, il n’est pas pareil… »

Aller bonne journée a tous, Homme & femme !

La séance du vendredi matin

Ce matin, en proie à un ennui dévastateur, je cherche quelque folle aventure à perpétrer. Après avoir longuement hésité entre un crochet par Johannesburg, un plongeon à Copacabana ou une ballade en pédalo au Cap Horn, j’ai finalement opté pour La guerre selon Charlie Wilson. Oui, je sais, je suis une déglingo… Bref.

Pourquoi ce film?? Pourquoi pas ?? Ce film, parce Tom Hanks, parce que Julia Roberts, parce que. Na.

Me voici donc à midi pénétrant l’obscurité de ma chambre, sans la moindre idée du sujet du film que je m’apprête à visionner.

Wouahh !!

Savez-vous qui est Charlie Wilson ?? Non ?? Moi non plus je ne savais pas. Mais maintenant, je sais.

Charlie Wilson, c’est un député américain texan, fin des 80′s. Le genre de mec qui porte des santiags, qui boit du scotch à 10 heures du matin, qui s’entoure d’ex-streapteaseuses, enfin, vous voyez, le genre de mec qu’on prend pas vraiment au sérieux, le genre de mec qui a tout à fait le genre d’un pauvre mec, qui fait sourire, à la rigueur. Sauf que ce pauvre mec là est à l’origine de la fin du conflit entre moudjahiddins & soviétiques. Quand même hein ?? Ca en jette….

Ce pauvre mec est directement responsable de l’aide budgétaire américaine à hauteur d’un milliard de dollars, initialement de 5 millions.

Charlie Wilson a armé les afghans contre les soviétiques.

Tom Hanks est, à son habitude, juste merveilleux dans ce rôle. A voir, sans hésitation !!

La guerre selon Charlie Wilson

La note qui vous veut du bien

Se laisser aller à la rêverie, dans le cadre si rassurant de ce quotidien empli d’amour, il existe des lieux comme ça, qui ont une âme, qui apaisent, qui nous sauvent, qui nous inventent, petit à petit, tout devient clair, s’empreint de la force d’un long fleuve tranquille, simple comme cette cuillère qui mord la glace à la fraise, beau comme ces sourires qui se répondent & se ricochent. Et quand tous ces efforts paient, quand on fait son possible pour se débarrasser des jugements hâtifs, quand on essaie d’être ouvert, quand on s’émerveille de la moindre broutille, quand on laisse éclater le rire qui nous libère, quand l’ordinaire a du génie…
Des mots à la volée, un calendrier replet, des envies à la pelle, du rêve en barre 99,9% pur, parfois l’écrit devient désuet, incapable de transcrire la beauté des choses simples.
J’ai ouvert les yeux sur le monde qui m’entoure & ce monde-là, croyez moi, est plein de promesses, d’un naturel optimiste, je deviens carrément utopiste, j’ai confiance en tous, alors oui, tout devient possible, si chacun consent a apporté sa propre vérité.
L’amour est contagieux, le bonheur est en incubation, ouvrons l’oeil & le bon!
Y’a de la magie dans l’air, il suffit d’y croire…

Tout ça pour dire que j’aime juste écrire & décrire tout ça chez moi, nul besoin de dépassement, une simple nécessité quotidienne, comme respirer.

La Marquise !

Voila L’illustration de la Marquise selon Downsea    Merciiii C’est parfait

La Marquise

Et une autre de plus prés, pour mieux voir les traits j’imagine ;-)

Et de plus prés ..

LA MARQUISE

Bonjour !! Je tiens a préciser que ce magnifique texte n’est pas de moi, mais c’est un cadeau de ma limousine pour le nouvel an ! 

Merci Flo !! C’est magnifique !      

****** 

« Voila un texte…. Un cadeau pou toi…. J’espère que tu prendras coeur à le lire… BISOUS MA MARQUISE »

 ******

« Cette histoire m’arriva il y a bien longtemps… … De cette Marquise, on en parlait souvent, mais du bout des lèvres et loin des chastes oreilles. Intrigante à souhait, elle semblait inaccessible. 

Rêve d’enfant, obsessionnel désir d’adolescent, le mystère qui l’entourait avait suscité en moi une inavouable perversité. L’envie de la conquérir m’obsédait. 

Alors, par une chaude nuit d’été, pendant que la fête battait son plein au village voisin, je décidais d’aller rendre visite à celle qu’on m’avait toujours interdit d’approcher. Un sentiment de turpitude m’envahit l’esprit. 

Je laissais mon imagination vagabonder allégrement. Elle serait là, à m’attendre, adossée à une vieille bâtisse…. 

j’étais inquiet, mais déterminé. Ce soir de pleine lune, le bruit de mes pas troublait à peine la quiétude de la campagne environnante. Seuls quelques grésillements de grillons m’accompagnaient. Arrivé a proximité du lieu étrange, je fus surpris par des formes généreuses que l’atmosphère ambiante rendait lascives. 

Angoissé, frissonnant d’émotion, j’étais fasciné par le bruissement d’une feuillage émergent qu’un indicible mouvement animait. Mes jambes semblaient se dérober sous moi : j’étais subjugué face à l’irrationalité du moment : Quelques éclairs zébraient de plus en plus fréquemment le ciel. Au loin, de sourds grondements semblaient me rappeler a l’ordre, mais j’étais littéralement envoûté par la magie du moment. Mon excitation était à son comble… Puis, une force inconnue m’incita à franchir le pas. Fébrile, les yeux mi-clos, j’avançai à pas feutrés vers une ombre mouvante et pénétrai son intimité. L’intense sensation de jouissance qui s’ensuivit fut inoubliable. Un souffle d’air chaud caressa mon visage pétrifié par l’émotion. Progressivement, la chaleur se fit oppressante. J’avais le souffle court et de tièdes gouttes commençaient à perler sur mon visage. Une moiteur suffocante manqua me faire défaillir. Malgré tout j’étais aux anges et un immense bonheur traversa tout mon être. 

Je tentais d’aller plus loin, en caressant du bout des doigts une végétation obscure, mais me heurtais inexorablement à un mur.  Alors ce qui était mon plus grand fantasme s’évanouit. Cet interdit de toujours s’arrêtait à un mur condamné par une porte vermoulue que surplombait une marquise. Le charme était rompu. Une profonde désillusion s’emparait de moi, et la forte pluie de juillet qui mouillait mon visage se mélangeait a mes larmes de dépit. Grimaçant d’amertume je m’éloignai en courant sans me retourne, et finalement réalisait que cette belle marquise cachait une simple façade que les affres du temps avaient inéluctablement ridée. 

Je ne revit plus jamais celle qu’on appelait « la marquise ». Mon aventure ne fut jamais contée, mais j’ai appris bien des années plus tard que cette vieille demeure qu’ornait une magnifique marquise étaient une ancienne maison de plaisirs que fréquentaient encore aujourd’hui des couples illégitimes assoiffés d’illicites amours…. »

Florence

Message aux jeunes générations

Coucou les jeunes

Choisissez avec soin votre crème de contour des yeux.
Car à partir d’un certain âge, faire l’amour toute la nuit, donne des cernes-comptent-triple.

Ceci dit, excellente journée à tous !!

L’ane de buridan

Bonsoir à tous :)

Bien sûr, il y a la version wiki de l’âne de buridan… mais je voulais juste faire un petit rappel sur ce paradoxe à des fins personnelles & peut être salutaires pour d’autres que ma petite personne ^^…

C’est l’histoire de l’âne, assoiffé & affamé, qui arrive enfin devant à boire & à manger…sauf qu’il doit choisir :
A droite, il y a l’eau,
A gauche, il y a le foin
& c’est pas les deux….

Et l’âne….à force d’indécision, finira par mourir, indécis, au milieu des deux points, et de soif, et de faim.
Donc moralité, a vouloir tout avoir, on fini par avoir rien !!


12

Aujourd’hui c’est le …

L’heure …

Auteur: Zara

Marquise !

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter

Pour vous

Pour vous

A votre avis ??

Dans l'absolu, vous aimeriez surtout être plus libre ??

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...

Au fil du temps !

octobre 2017
L Ma Me J V S D
« sept    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Ce que je suis entrain de LIRE

Journal d’une femme adultère de Curt Leviant

Journal d’une femme adultère de Curt Leviant

L’Amour dure trois ans de Frédéric Beigbeder

L’Amour dure trois ans de Frédéric Beigbeder

L’herbe bleue (Journal intime d’une jeune droguée)

L’herbe bleue (Journal intime d’une jeune droguée)

11 minutes de Paulo Coelho

11 minutes de Paulo Coelho

Sur mon écran

Salut Les terriens - Scenes de menages - SAV d'Omar & Fred - Brothers - This is it - Inception - Les experts - 90' L'enquete -

DANS MES OREILLES

Adam Lambert - Watayo Want From Me, David Guetta Feat. Akon - Sexy Chick, Sugarbebes - Too Lost In You, Stereophonic - Maybe Tomorrow, Seal - Secrets, Sade - King Of Sorrow .....

Mes Yahoo Questions/Reponses !!

Geo amis

La liste des visites


Le Clafoutis |
Gaëlle mon ange |
Fleur de l'adolescence ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Site Internet de Carine &am...
| Risa la perche en fac !
| serenouille