La violence de son regard

Septembre 97. Samedi matin. Salle 37. Je devais être là à 8h 00. Il était déjà 9h 07. Je suis en retard, comme d’habitude. Voilà, je sors du taxi & je cours, heureusement que j’ai l’habitude, je ne m’essouffle jamais…. Je franchis le seuil du lycée, mon nouveau lycée, je tergiverse, ce changement me met mal à l’aise, je ne connais personne, j’étais si bien dans mon ancien bahut, je souris malgré moi & je me dis qu’il faut bien s’habituer. Je me dirige vers l’administration pour me renseigner « Salle 37 mademoiselle, votre cour de philo à déjà commencer a 8h, voila votre emploi du temps & bienvenue dans votre nouveau lycée »

Je marche dans la cour vide. Je monte les escaliers jusqu’au premier étage, salle 35, plus qu’une salle encore & j y suis, j’ai le cœur serré, un nœud a l’estomac, un pas en avant & deux en arrière, le couloir est vide, tout le monde est en classe, je suis en retard, « Je devrais peut être pas interrompre le cour ??? » des tas de questions dans ma tête, puis je fonce. Je frappe.  »Entrez« . Je tergiverse, puis je pousse la porte de la classe avec hésitation, comme d’habitude, je fais attention à lever le menton Et j’entre, seule, le sourire déjà aux lèvres.

Je cherche une chaise vide du regard. Au moment où je tourne la tête vers la gauche, mon inconscient avait déjà entendu le cri de son regard. Debout, les mains sur son bureau, ses yeux me foudroient. Aucun bruit dans la classe, un silence total. Une lumière illumine ses yeux. Les visages disparaissent & un seul subsiste, le sien. Il est beau. Il est puissant. Son regard soutien le mien sans vaciller, sans l’ombre d’une hésitation. Nos yeux semblent attachés par un fil de fer barbelé invisible. La tension est palpable. L’électricité me fait frissonner, je baisse les yeux. Je sais ce qui est en train d’arriver, je le veux. Il est pour moi. Je dis bonjour à tout le monde, doucement & je reste planté là. Je m’approche de son visage, près, trop près, je me brûle. J’ai besoin de le toucher, je suis tactile, je veux sentir son corps. Je lui tends mon billet d’entrée. « On ne se connait pas encore, je suis nouvelle » Je me retourne, je prends siège, je pense a lui. J’aime la philo. Je suis heureuse. J’ai 16 ans.

15 commentaires à “La violence de son regard”


  1. 0 Michaela 7 avr 2008 à 19:32

    Oooh… :]

    Tout ça date de bientot 11 ans et depuis ? que s’est il passé ??

    La suite que diable !

  2. 1 Engela 7 avr 2008 à 19:39

    Mais, mais, mais, je sens du désir ici, je sens de la séduction, je sens de la passion !!

    Moi aussi je veux la suite !!

  3. 2 MANY 7 avr 2008 à 19:42

    Il faut dire que malgré son beau visage juvénile, elle paraissait déjà adulte. Mais son regard plein d’assurance et sa démarche hésitante révélaient pour lui un soupçon de trouble tout nouveau, et une énorme joie qui ne disait pas son nom. C’est l’impression qu’il eut en la suivant du regard jusqu’à sa chaise, et il ne put s’empêcher de l’admirer, son regard posé incessamment sur elle trahissait son intérêt pour elle, on aurait pu l’entendre se dire « ah si je pouvais ! Je dresserai autour d’elle les remparts de la vie et du bonheur, mais … »
    Les jours passèrent et un intérêt et une complicité mutuels sourds mais oh combien intenses s’installèrent entre eux, elle ne pouvait s’empêcher de l’approcher et le taquiner par ses questions qui traduisait une curiosité intellectuelle, une précoce intelligence et une grande capacité d’abstraction ; elle lui laissait à chaque fois un argument valable pour qu’il s’intéresse davantage à elle et lui faisait un étrange effet qu’il n’arrivait pas à élucider.
    Il s’est rendu compte, plus tard, que depuis le premier jour qu’il l’a aperçu, il n’a jamais cessé d’être follement amoureux d’elle.
    Pendant dix longues années, il a cru l’avoir perdu à jamais, il n’a jamais cessé de croire qu’il a bêtement laissé filer entre les doigts l’amour de sa vie ; c’est pour cela qu’il s’était juré que si le « destin » la mettrait à nouveau sur son chemin, il ne la laisserait plus jamais repartir, elle sera pour lui la plus valable et la plus forte de ses raison de vivre. Et comme par magie son souhait a été exaucé. Il ne lui reste qu’à tenir ses promesses, chose qu’il sait très bien faire.

  4. 3 Marquise 7 avr 2008 à 19:58

    @ Michaela & Engela

    La suite ?? Many Chéri s’est bien charger de la decrire ….

    Si je ne m’abuse, il est completement consommé & digéré l’acte 2
    Elle est tres belle la vie !!

    @ Many mon chéri
    Tu es tout ce qui a pu m’arriver de mieux en ce jour d’automne & aprés.
    Apres 10 ans, je ne dirai pas « destin » Mais hasard, d’ailleurs, j’ai toujours pensais que le hasard fait bien les choses !

    Je taime !

  5. 4 Kiwina 7 avr 2008 à 20:38

    Tu veux de la biafine pour les brûlures ??
    Beaucoup de bonheur pour vous deux !

    Jolie note j’en veux plus

  6. 5 Inconnu 8 avr 2008 à 9:24

    ;-) … Ca s’appelle  » avoir pas froid aux yeux » et pas tergiverser pour se décider !

    Bises

  7. 6 itineraire 8 avr 2008 à 9:25

    bonjour belle marquise !

    comme tout cela est touchant, romantique , et beau :-)
    oui , le hasard fait bien des choses parfois ….
    je vous souhaite tout le bonheur possible !!!!
    longue vie à votre merveilleux amour :-)
    bien à vous ,
    amicalement :-)

  8. 7 sandrockarol 8 avr 2008 à 19:53

    sono io signorra

    Dernière publication sur univers sarde : ATTENTION

  9. 8 sandrockarol 8 avr 2008 à 21:20

    merci , papillon pour ces mots de noblesse sur mon site.Nous sommes en accord majeur sur l’aspect du mot . SMC .
    le dicton sarde : même quand on frôle le sol on glisse

    Dernière publication sur univers sarde : ATTENTION

  10. 9 Asphodèle 9 avr 2008 à 23:56

    C’est ce que l’on nomme l’Amour de la vie, deux âmes soeurs se retrouvent toujours, c’est indéniable, c’est pour ça que je ne crois pas au Hasard.
    Votre histoire est touchante… Vivez votre amour, votre bonheur, rien ne peut remplacer l’ame soeur, dès qu’elle est là, elle y reste pour toujours…

    [J'aimerai juste te demander quelque chose, est-ce je peux mettre un lien vers ton blog sur le mien ? ça me ferai plaisir :p]

    A toutes !!
    Et biz aux amoureux !!

  11. 10 ombre blanche 14 avr 2008 à 19:16

    et bè dis donc…ton premier jour au lyC fut décisif…un vrai tournant de ta vie…en lisant,on dirai vraiment que c’est un compte de fées,lol! et toi many,contente que ton cher souhait soit exaucé…tu le mérites!

  12. 11 Evene 25 avr 2008 à 12:57

    L’avantage de l’amour au premier regard c’est qu’il retarde le second regard.

    [Natalie Clifford Barney]

  13. 12 Asma 5 mai 2008 à 14:16

    l’histoire est magnifique, elle est exceptionnelle…l’amour existe vraiment et vous en ètes la preuve…Ne laissez jamais cette magie disparaitre entre vous…
    croyez en vos rèves, croyez en la magie de la vie
    croyez à l’amour…l’amour eternel… croyez en la beauté de la vie
    croyez en votre amour et croyez en vous!
    je vous souhaite tout le bonheur du monde.

  14. 13 rodolphedoualla 6 juil 2008 à 14:53

    Très beau tout ce travail, recevez mes félicitations. j’espère y arrivé un de ses quatre et réussir dans un chantier comme celui-là.

    Bisous et à +….

  15. 14 Dalia 29 sept 2012 à 1:40

    Je ne sais quoi dire
    J’ai perdu espoir, j’ai enterré un coeur qui fut jadis amoureux et aimé, ton article même s’il date redessine un sourire, fait briller des yeux triste et me donne envie d’AIMER à nouveau

    Merci Zara

Laisser un commentaire


Aujourd’hui c’est le …

L’heure …

Auteur: Zara

Marquise !

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter

Pour vous

Pour vous

A votre avis ??

Dans l'absolu, vous aimeriez surtout être plus libre ??

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...

Au fil du temps !

avril 2008
L Ma Me J V S D
« mar   mai »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Ce que je suis entrain de LIRE

Journal d’une femme adultère de Curt Leviant

Journal d’une femme adultère de Curt Leviant

L’Amour dure trois ans de Frédéric Beigbeder

L’Amour dure trois ans de Frédéric Beigbeder

L’herbe bleue (Journal intime d’une jeune droguée)

L’herbe bleue (Journal intime d’une jeune droguée)

11 minutes de Paulo Coelho

11 minutes de Paulo Coelho

Sur mon écran

Salut Les terriens - Scenes de menages - SAV d'Omar & Fred - Brothers - This is it - Inception - Les experts - 90' L'enquete -

DANS MES OREILLES

Adam Lambert - Watayo Want From Me, David Guetta Feat. Akon - Sexy Chick, Sugarbebes - Too Lost In You, Stereophonic - Maybe Tomorrow, Seal - Secrets, Sade - King Of Sorrow .....

Mes Yahoo Questions/Reponses !!

Geo amis

La liste des visites


Le Clafoutis |
Gaëlle mon ange |
Fleur de l'adolescence ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Site Internet de Carine &am...
| Risa la perche en fac !
| serenouille