• Accueil
  • > Archives pour décembre 2007

Archives pour décembre 2007

Cette année là !

Il y a des années banales, des années bonnes, des années géniales & des années comme cette année là.

1998 & 2007. Les deux pires années de ma vie.

Des années où tout part en vrille, où rien n’arrive comme on avait prévu, mais alors, pas du tout.
Des années où l’on se demande ce qui c’est passé pour en arriver là.
Des années où l’on a perdu le contrôle de la direction.
Des années où l’on espère du plus profond de soi qu’elles restent des exceptions & ne deviennent pas la règle.
Des années que l’on ne souhaite à personne.
Des années qu’il faudrait oublier, toutes entières, mais comme elles sont charnières, on ne les oublie jamais.
Des années où l’on change pour toujours, où une partie de soi meurt & parfois, une autre nait.
Des années que l’on voudrait enterrer le 31decembre au soir pour qu’elles ne trainent pas en longueur le 1er janvier.
Des années dont on ne sait plus très bien si on a avancé ou reculé.
Des années où on ne sait plus si on a raison ou tort.
Des années où on ne sait plus si on a crée ou si on a subi.

Dans ces deux années noires, à chaque fois, un rayon de soleil est apparu, porteur d’espoir d’une vie nouvelle pour l’année nouvelle. J’ai cru en ce rayon de soleil en 1998. J’y crois à nouveau en cette fin 2007.

Je vous souhaite à vous tous qui lisez ces lignes, une bonne année 2008, pour de vrai. A l’année prochaine

L’estocade

J’avais envie de l’aimer à la folie

J’avais envie de mettre des fleurs dans mes cheveux pour qu’il me trouve jolie

J’avais envie qu’il me serre dans ses bras jusqu’à m’étouffer d’amour

J’avais envie qu’il fasse virevolter ma robe sur un air d’Aznavour

J’avais envie de lui faire des petits plats & de grandes promesses

J’avais envie qu’il mette tous les jours mon coeur en liesse

J’avais envie d’inventer demain avec lui

J’avais envie de l’embrasser de midi à minuit

J’avais envie qu’il soit mon Harry

J’avais envie d’être sa Sally

J’avais envie qu’il me fasse partager ses rêves

Et aujourd’hui, j’ai envie qu’il m’achève

Stop It !!

  1. J’arrête de jouer à l’Amélie-Mélo, c’est juré, surtout quand on ne me demande rien

  2. J’arrête d’arrondir les angles & d’édulcorer mes propos, surtout quand on me prend la tête

  3. J’arrête d’essayer de m’exprimer, surtout quand on ne me comprend pas

  4. J’arrête d’interpréter les choses, surtout quand il n’y a rien à comprendre

  5. J’arrête de faire des listes, surtout quand je sais que je ne  les respecterais pas.

  6. J’arrête de prendre les choses au serieux ..

Là, tout de suite, je me sens en colère, frustrée, idiote, énervée, blasée, fatiguée. Mais ça ne sert à rien.

Impuissante. Voilà le mot exact.

J’ai détesté ce coup de fil…

Qu’on me laisse rêver ….

C'est si beau ...

Bonsoir ici & ailleurs !!

C’est ainsi, un jour j’ai décidé de ne pas être grande, d’avoir toujours dix ans & demi. Je cultive quelques sottes manies, qui prospèrent à l’ombre de mes lubies, Qu’on me laisse rêver

Evidemment, je fais des choses d’adulte (j’ai tout de même vingt six ans & demi). Mais je les fais comme une enfant. Avec passion, avec application, avec la plus totale désorganisation. Je rechigne quelques fois, mais je remplis mes devoirs, si on me laisse rêver.

Fatalement, il m’arrive d’être triste. Alors je me laisse aller à pleurer, car après la pluie, le sourire. Je m’accommode assez bien des tracas quotidiens, Quand on me laisse rêver.

Non, je dois dire que pour moi tout va comme sur un nuage. Mon souci est que je n’ai pas de place ici. Isolée dans un monde qui se prend au sérieux, qui a oublié de rêver, qui se refuse à imaginer. Les gens blasés s’effraient que je m’émerveille, les gens blessés se froissent que je m’attendrisse. D’un haussement d’épaules, je poursuis mes songes. Mince, Qu’on me laisse rêver.

J’en découds chaque jour avec mon lot de sceptiques, de cyniques, de pessimistes. Est-ce vraiment si dur à comprendre que rêver est aussi naturel que de respirer ? C’est l’oxygène qui irrigue chaque fibre de mon coeur. Le protecteur du misérabilisme chronique. Mon fond de commerce, mon bail, ma garde-robe, mon livret épargne amour, mon assurance vie, mon élixir de jouvence, ma potion magique.

On me dit que les fées n’existent pas, que la magie est une chimère, que je devrais grandir, que j’exagère. Mais à moi il me plait de croire au Père Noël, au Prince Charmant, à la fée clochette, à Amélie Poulain & à Edouard aux mains d’argent. A qui fais-je du tort en accrochant des paillettes à mes pensées ???

Quand vient la nuit & que je ferme les yeux, je secoue mon imaginaire comme ces petites boules emplie de fausse neige, je regarde tomber mes rêves sur la réalité.
La Tour Eiffel est bien jolie gantée de blanc, mais elle reste ce qu’elle est sous les flocons artificiels. Pour ma vie c’est pareil, elle est identique, mais plus colorée.

On institutionnalise l’ennui en martyrisant nos idéaux. Moi j’ai libéré les miens : – )

Désirs, réalité & confusions

Coucou ici !!

Nous désirons tous quelque chose, quelqu’un, rien de plus naturel.

Il y a les désirs profonds, intimes, inscrits au fond de soi, quand je serais grande, j’aurais le prix Nobel du bonheur.

Il y a les désirs induits, formatés, véhiculés par la société de consommation, quand je serais grande, j’aurais une Mercedes CLS.

Il y a les désirs universels, individuellement partagés par tous, quand je serais grande, je saurais si le Père Noël existe ou pas.

 

Dès l’enfance, nous apprenons à désirer, à espérer, à construire & objecter l’objet de nos désirs.

De fait, nous apprenons également la frustration, dès la première rencontre avec le principe de réalité.

- Le prix Nobel du bonheur n’existe pas.

- Une Mercedes CLS coûte entre 75 500 euros & 115 500 (pff une broutille^^).

- Le père Noêl n’existe pas (salaud^^).

Naturellement, instinctivement, nous cherchons à justifier nos choix, qu’ils soient bons, ou surtout qu’ils soient mauvais, de là naît ma confusion, Si j’affirme conscieusement ne pas être affectée par tel fait, est-vrai, ou est-ce juste une façon de me protéger pour ne pas avoir à dire que je désire autre chose & par là même ne pas être confrontée à la frustration, again, Comment déterminer ce qui est, ce qui devrait être, ce qui se dissimule & ce qui s’assume?

Bien, bien, bien… Je m’en retourne à la conquête de mes désirs perdus…

Lettre au père noel

Petit papa noel ....

Cher Pere noel, je voudrais que tu m’achètes un coeur tout neuf.
Je le veux lisse & glacé. En alliage inoxydable & résistant aux températures extrêmes. Je le veux insensible & infaillible, sans talon d’achille. Je le veux neuf, qu’il n’ait jamais servi, qu’il n’ait pas de souvenirs en stock. Qu’il n’ait jamais connu la douleur, la tristesse, les brûlures du temps. Je le veux autonome & independant, il faut qu’il fonctionne independamment de ma tête. Qu’il ne puisse pas lui envoyer d’émotion, puisqu’il ne pourra pas sentir les émotions. Tout ce que je lui demande, c’est faire son travail, oreillette, ventricule & basta. Pas de zèle. Pas d’émotion. Je ne veux plus sentir ces douleurs insupportables. Je ne veux plus pleurer devant les infos. Je ne veux plus vivre les films par procuration à la place du héros. Je ne veux plus souffrir à cause d’une parole, d’une image, d’un souvenir, d’un regard, d’une pensée, d’une attente, d’une minute, d’une heure, d’une éternité. Je veux un coeur froid & fort. Un coeur qui bat pour mon corps & pas pour ma tête. Un coeur qui ne fait rien de plus que ce qu’on lui demande. Battre. Faire circuler l’oxygène. C’est tout. Je ne veux aucune option supplémentaire. Un coeur tout neuf, brut, sans option. Pour la nouvelle saison, ce serait super. Merci Pere Noel. Du fond du coeur.

Embargo de nuit !!

Bonsoir ici & ailleurs !!

Etre amie avec la personne qui a partagé notre vie, c’est beau, sur le papier, mais en réalité, ça casse. (On l’es pas encore heureux)

Quand on a tout donné à quelqu’un, son amour, son énergie, sa rage d’y arriver, son âme, son corps, sa tête, son coeur, tout, quand on a déménagé pour lui, quand on l’a assumé, par amour, par esprit de partage, par réflexe, par envie, quand on l’a epouser pour le meilleur & le pire.

Quand on a sacrifié à l’autre ses rêves, ses projets, quand on ne s’est même pas rendu compte qu’on y perdait l’amour.

Quand les autres se chargent de nous le rappeler & qu’on se retrouve seule, sans rêves, sans projets, avec des questions, des larmes & aucune réponse.

Quand quelques mois plus tard, l’aigreur passée, la pilule avalée, l’entente cordiale validée, l’autre nous balance son bonheur en pleine gueule, il réussit tout ce qu’il a raté avec nous & il le réussit avec quelqu’un d’autre. On se sent volé, trahi & con…

Je suis heureuse pour lui, vraiment, ça me fait plaisir, c’est quelqu’un de bien quelque part, je l’avoue….

Mais la douloureuse question qui ne sert à rien & qui me brûle ce soir, je ne peux pas lutter contre. Qu’ai-je fait, MOI, pour ne pas mériter ça ???

  • Peut-être que j’ai trop une grande gueule pour être aimée.

  • Peut-être que je suis trop castratrice pour être aimée.

  • Peut-être que je ne suis pas assez féminine pour être aimée.

  • Peut-être que je ne suis pas suffisamment garce pour être aimée.

  • Peut-être que je ne suis pas assez bien tout court pour être aimée.

  • Peut-être je ne le mérite pas.

  • Peut-être je ne suis pas faite pour ça…

Oh oui, je sais, c’est du pipeau tout ça, tout le monde a le droit d’être aimé & gna gna gna. J’en ai juste marre. Il pleut dans ma tete, j’écoute des chansons qui filent le bourdon, voilà, c’est naze & je m’en fous, j’ai pas envie d’être rassurée ou consolée, je constate. Ce soir, je suis toute fragile, à la limite désespérée, c’est pathétique, j’ai envie que quelqu’un me serre fort dans ses bras, j’ai envie de faire des bons petits plats à quelqu’un, j’ai envie de laver des chemises & des caleçons, j’ai envie de râler à cause de la bouteille de mousse à raser qui traîne sur le lavabo, j’ai envie de tirer la couette vers moi & de rire en entendant grogner dans mon dos, j’ai envie de recevoir & d’envoyer des textos à l’eau de rose « tu me manques », « je pense à toi ».

Je suis bien seule, indépendante, libre, je m’assume, j’ai besoin de personne objectivement pour vivre, mais la vie est fade comme ça, j’ai juste envie de la partager avec quelqu’un. Et il n’y a personne ce soir, précisément, ça m’emmerde… Alors je deviens parano, je me dis que je suis une chacune sans son chacun, une Juliette sans Roméo, une Bonnie sans Clyde, une Cléopâtre sans César, c’est trop naze… .Je suis fatiguée, fatiguée d’avoir envie d’aimer, dans le vent. Fatiguée d’avoir envie d’être aimée, dans le vent aussi.

Pêle-mêle d’envies

« Envie de croquer une Pomme d’Amour* 

*Besoin de rien, envie de toi*  

*Envie de yeux verts*

*Envie de faire un tour de train fantôme* 

        *Envie d’un manteau en Barbapapa* 

*Envie d’avoir envie*

 *Envie de toucher les étoiles*

*Envie de boucles d’oreilles en perles de pluie* 

*Envie d’une boîte à musique en nacre rose*

 *Envie glace, gout Cassis

*Envie d’un coeur tendre dégoulinant de bisous* 

 *Envie de visiter les nuages *

*Envie de roses bleues*

*Envie de concocter un philtre d’amour* 

*Envie d’avoir des rêves goût praliné*

  *Envie d’être prise au piège* 

*Pas envie de plus avoir envie…* 

Qdj: Crapaud, princesse ???

La belle au bois dormant

Croyez-vous au prince charmant ou à la belle princesse ??

(Inspirer par le dernier article de ma limousine)

Mais bien entendu que j’y crois !!! emoticone

Tout le monde peut devenir un prince ou une princesse pour quelqu’un, caché au fond d’un crapaud ou d’une cendrillon, révéler par un doux baiser.

En tout cas, c’est ma conception de l’amour, vécu comme un conte de fées, le mec le plus banal peut devenir à mes yeux mon héros, parce que j’aimerais sa façon de dire certains mots, sa chemise à moitié débraillée, sa tête avant d’avoir bu le premier café, parce que d’un regard je saurais ce qu’il va dire, parce qu’en prononçant une phrase, je connaitrais sa réaction. La complicité, l’intimité qui peuvent unir deux personnes est la plus belle des chaussures de vair.

S’inventer un havre de paix à deux, parce que c’est moins difficile & plus plaisant que tout seul.

Ahlalalalala….. *soupir* …….

Un train peu en cacher un autre ou pas !!

N’avez-vous jamais croisé quelqu’un en qui vous vous reconnaissiez ? Où du moins en aviez-vous l’impression.

Avoir le sentiment d’être complètement en phase avec quelqu’un d’autre que soi-même, comme si la personne en face se branchait sur notre propre fréquence. C’est au-delà d’un sentiment d’amitié, d’amour ou de simple séduction.

C’est une émotion dépourvue de charge affective, ou plutôt avec un mélange d’affects divers et variés. On a juste l’envie & presque le besoin de connaitre l’autre, de se sentir en orbite dans une autre galaxie. Cette personne nous invite par sa seule présence à nous révéler, on lui confie nos plus douces folies, on lui remet les clés de notre âme. Une telle rencontre à un goût d’absolu, d’éternité.

Mais parfois les aléas du monde laisse l’un dans le train, l’autre sur le quai. On a plus qu’à espérer au fond de soi se retrouver un jour dans la même gare, au terminus peut-être.

J’ai rencontré une telle personne, il y a dix ans…. Ai-je fantasmé cette symétrie de pensée ? Peut-être… Mais qu’importe. Je ne sais qui est resté à quai & qui a pris le train, à l’époque…

Je me satisfait seulement d’avoir pu respirer un instant cette bouffée où les limites mêmes des mondes intimes se mélangent.

 

J’ai continué mon voyage. Heureuse d’avoir pu connaitre cette incroyable sensation, J’ai pris la très sage décision d’en sourire & d’espérer voir les fuseaux horaires se RE-superposer un jour.

Et deviner quoi ?? Dix ans après je le retrouve … :)

Cette fois ci je ne le lâcherai pas !!

Many chéri, c’est ce que j’ai essayer de t’expliquer hier soir vers 2h du matin !! Voilà !!


123

Aujourd’hui c’est le …

L’heure …

Auteur: Zara

Marquise !

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter

Pour vous

Pour vous

A votre avis ??

Dans l'absolu, vous aimeriez surtout être plus libre ??

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...

Au fil du temps !

décembre 2007
L Ma Me J V S D
« nov   jan »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Ce que je suis entrain de LIRE

Journal d’une femme adultère de Curt Leviant

Journal d’une femme adultère de Curt Leviant

L’Amour dure trois ans de Frédéric Beigbeder

L’Amour dure trois ans de Frédéric Beigbeder

L’herbe bleue (Journal intime d’une jeune droguée)

L’herbe bleue (Journal intime d’une jeune droguée)

11 minutes de Paulo Coelho

11 minutes de Paulo Coelho

Sur mon écran

Salut Les terriens - Scenes de menages - SAV d'Omar & Fred - Brothers - This is it - Inception - Les experts - 90' L'enquete -

DANS MES OREILLES

Adam Lambert - Watayo Want From Me, David Guetta Feat. Akon - Sexy Chick, Sugarbebes - Too Lost In You, Stereophonic - Maybe Tomorrow, Seal - Secrets, Sade - King Of Sorrow .....

Mes Yahoo Questions/Reponses !!

Geo amis

La liste des visites


Le Clafoutis |
Gaëlle mon ange |
Fleur de l'adolescence ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Site Internet de Carine &am...
| Risa la perche en fac !
| serenouille