• Accueil
  • > Archives pour octobre 2007

Archives pour octobre 2007

Conjugaisons !!

Chambre, conjugale…. Devoir, conjugal. 

Participation, conjugale….. Ambiance, conjugale. 

Complicité, conjugale…… Promesses, conjugales. 

Divergences, conjugales…… Eloignement, conjugal. 

Indifférence, conjugale…… Trahison, conjugale. 

Faillite, conjugale…… Altération définitive du lien, conjugal. 

Consentement mutuel, conjugal……. Non compatibilité, conjugale. 

Divorce, conjugal. 

Le temps des promesses …

« Je t’aime pour toujours »
« Tu es l’amour de ma vie »
« Je ne te quitterai jamais »
« Je te protégerai toujours »
….. 

Ah, les (belles) promesses…. 

Qui ne les a pas entendues ???
Qui ne les a pas prononcées ???

Mais ces promesses que l’on fait pendant les temps « du meilleur », qui s’en souvient encore pendant les temps « du pire » ??

Pas grand monde. Forcément, c’est beaucoup plus dur…. La force des promesses ne réside pas en les faire, mais à s’en souvenir quand ça part en vrille, à s’en souvenir comme on se souvient d’un rayon de soleil en hiver, comme on se souvient du dernier sanglot qui clos l’épisode de nos larmes, comme on se souvient de la chaleur du foyer quand on rentre du grand froid. 

Les promesses sont là non pas pour nous aider quand tout va bien, mais pour être notre bouée de survie quand l’océan se dechaine, notre phare au loin quand la tempête sévit, c’est là que les promesses prennent toute leur force.

C’est là que l’on fait la différence entre les promesses à mémoire courte & les promesses à mémoire longue ^^.

MOI !! Je ne fais jamais de promesses quand je sens que je les tiendrai pas & je n »aime pas dire « pour toujours »  je préfère dire  » tant que tu sera dans mon coeur » !!

Pas trop la forme ce matin, Il y a des jours comme ça où on sent que ça va être juste une putain de journée de merde !!

Bonne journée a tous ici !!

Image de prévisualisation YouTube

Le trousseau de clefs

Lundi Soir. La voiture s’arrête. Elle monte. « Bonsoir ». Elle fait attention à refermer la porte doucement, sans la claquer trop fort, parce qu’elle sait que ça l’énerve. Elle ne veut pas l’énerver. Pas ce soir. Elle pose le trousseau de clés nonchalamment sur le tableau de bord. Juste là, dans le renfoncement du GPS. La grosse Berline redémarre en douceur. Elle glisse sur la route en silence. Le bruit du moteur est à peine perceptible. Il prend la première à gauche, comme d’habitude. Les clés glissent à droite. Elle lève les yeux, & tourne la tête pour faire semblant de regarder le paysage qui défile à sa fenêtre. Elle évite son regard. La place de l’Hotel de ville est magnifique. L’intérieur de la voiture est sombre. La seule lumière est celle qui s’échappe du tableau de bord, orange vif.  

Il freine brusquement & les clés tombent à ses pieds. Elle se penche pour les ramasser. Elles sont tombées juste à coté de son sac à main, Elle les repose sur le tableau de bord. Elle est émue. Elle se souvient du premier jour où il lui avait dit, » tiens, je t’ai fait un double de mes clés, ce sera quand même plus pratique pour toi » … Elle lui avait sauté au cou & ils avaient fait l’amour là, dans l’entrée, à coté du trousseau de clés tout neuf.  Les clés de leur appart, les clés de leur amour.  Elle tourne vite la tête pour ne pas croiser son regard. Il risquerait de voir la larme qui coule lentement, trop lentement le long de son visage laissant derrière elle une fine trace de rimmel. 

Les clefs en questions !!

Elle frissonne. L’émotion ? La clim’ ? Elle baisse la clim’. Le bouton est juste au dessous des clés. Elle les effleure, exprès. Mais elle est sûre d’elle. Ce soir elle ne reculera pas au dernier moment. Ce soir, elle ne changera pas d’avis. Ce soir, elle ne fléchira pas. Ce soir, elle est décidée à aller jusqu’au bout. Ce soir, elle lui rend ses clés. Ce soir, elle reprend sa liberté

Parano !!

Je coupe le son !!

Seule dans mon corps, seule à table, seule sur le bas coté, seule devant les décisions, seule pour assurer, seule devant la longue route, seule dans mon lit, seule devant le bilan, Seule :-(

Je remets le son !!

Avec lui dans ma tête, avec lui pour penser à demain, avec lui pour faire trembler ma vie, avec lui pour m’agripper à sa peau, avec lui pour plonger dans le tourbillon, avec lui pour crier, mordre, vivre, avec lui pour me protéger, avec lui pour envisager l’impossible, pour envisager ce projet, avec lui, dans mes rêves, dans ma tête :-)

Et puis j’ai pas envie de recouper le son & puis de toute façon il appréciera pas !!

Le bonheur éphémère !!

Bonjour tout le monde !!

Ce matin, j’ai parler a mon grand ami un peu de tout & de rien, au cour de cette conversation il a bien remarquer que je suis super heureuse, (j’espere que vous l’etes aussi) Sourire suite a ce qui m’arrive (Cf mes confessions)  

Donc il ma dis je cite « Tu es trop passionnée Zara, Tu te rend compte que c’est peut etre juste un bonheur éphémère & que ça va t’arracher les tripes d’attétir sur la plate forme? » 

J’ai penser a tout ça après, j’avoue, je me suis dit « Et si je refusais ce moment de bonheur à portée de main, juste parce que je consciente qu’il ne pourra être qu’éphémère ? » emoticone
une minute ou deux refflexion & apres je me suis dis « Mouais, Bof » !! emoticone

Je suis aller quand même déjeuner & je me suis remis a penser sérieusement a ça & voilà ou j’en suis :

Le bonheur dans ma petite tête de linote a moi, est constitué d’une myriade de petits bonheurs, certains sont éphémères, ce sont juste des traces de bonheur qui s’évanouissent avec le temps & puis d’autres surgissent immanquablement, pour raviver les couleurs que le temps a terni… Faut pas oublier que « Le bonheur est le seul & unique but, la seule & unique aspiration de l’homme quelqu’il soit »
Partant de la, aucun bonheur ne peut-être mauvais, puisqu’il est le fruit de la subjectivité de chacun : pour certains le bonheur passe par la possession de chose matérielle, ou humaine, pour d’autre ça passe par la situation sociale, etc…

Pour moi le bonheur fait partie des interactions internes & indissociables de l’homme, tel que l’amour, l’amitié, le douleur, le tristesse, etc… (Non pas dans le sens « social » de ces interactions, mais a l’échelle de l’homme unique). Ainsi, le « bonheur éphémère » amène forcément sur l’instant le bonheur réel, le contentement de cet individu parce qu’il a atteint ce qu’il veut, c’est un bonheur éphémère comme toutes les formes de bonheur que l’homme est amené à jouir durant sa vie ….

Je suis persuadée qu’il n’existe pas de « Bonheur » avec un grand B majuscule… Non, pour moi, il n’y a pas de Bonheur absolu, pas cet Éden dont la quête serait le but de toute ma vie… pas de Bonheur comme objectif ultime à atteindre, c’est à mon sens une erreur car il ne peut pas exister en tant que tel… Pour moi , le bonheur se dit d’abord « les bonheurs » au pluriel & ces bonheurs sont simplement l’addition d’une multitude de petits bonheurs simples & quotidiens, renouvelés & à portée de main…..dire je t’aime, se réveiller de bonne humeur, en bonne santé, écouter une chanson qu’on aime, la chanter à tue tête, passer une soirée entre amis, éclater de rire, boire un énorme verre de jus de pêche, recevoir un appel, un mail, aider quelqu’un, consoler un enfant, offrir un sourire, dire bonjour & merci, réussir un gâteau ^^ enlever ses salomés à talons après une soirée agréable…..

Dans le cas ou c’est super éphémère, il faut juste que j’assumes le fait de savoir que ça ne risque pas de durer Mecontent& que y a un risque que je retombes de haut, je me mens jamais à moi-même, je refuses jamais de voir une quelconque réalité evidante, en gros, j’estime qu’une personne avertie en vaut deux !! emoticone

Que les personnes qui philosophent trop, ne prennent pas mal ce que je penses !! Merci !!

Bon Mercredi a Tout le monde ici & au lieu de vous posez des questions profitez de la vie & de ce qu’elle offre !!

Que ce soit bien claire j’essais de dévergonder personne LOOOLL emoticone

Confession nocturnes

J’ai rien trouver de mieux à faire &  ça peut paraitre pas du tout ordinaire, mais j’ai une folle envie de me confesser ce soir …. Donc la liste risque d’etre longue (ame sensible, s’abstenir a lire)

  • J’avoue, je me raconte des histoires où il est principal protagoniste (hé hé) le soir pour m’endormir. 

  • J’avoue que naïvement, il me suffit parfois d’imaginer son visage, sa voix pour plonger dans la béatitude. 

  • J’avoue qu’il n’est pas libre & que la vie est très mal faite. 

  • J’avoue que je trouve que tout ce qui m’arrive est assez extraordinaire & j’ai de la chance.

  • J’avoue que je voudrai qu’il m’invite a dîner & que je lui demanderai en plein dessert pourquoi tu me regarde ?

  • J’avoue que le temps passe vite quand je suis en sa compagnie.

  • J’avoue que je n’ai jamais assez de lui & c’est frustrant.

  • J’avoue que j’ai envie de prendre un thé & des toasts avec lui.

  • J’avoue que j’ai envie de marcher pieds nus au bord de la mer en lui tenant la main.

  • J’avoue que j’aimerai qu’il me paye des tonnes de barbes a papa

  • J’avoue que j’aimerai tant qu’il soit le père de Ryan & de Gabriel.

  • J’avoue que le jour ou on s’est vu, je ne penser qu’a une chose LE PRENDRE DANS MES BRAS !!

  • J’avoue qu’il a les yeux revolver.

  • J’avoue que je suis assez déconcentré & que j’ai du mal à suivre ce que disent les autres parce que je ne pense qu’a lui.

  • J’avoue que même quand je suis avec lui, je le suis aussi, parce que je pense encore a ce qui nous arrivent, c’est fou hein ?

  • J’avoue que je me rends compte de ce gros sourire à la con sur mon visage.

  • J’avoue qu’en pensant a lui je me dis « youpi, l’amour existe encore »

  • J’avoue que je voudrai rester enfermer avec lui tout un WE.

  • J’avoue que j’aimerai bien qu’il appréciera Nu sur ma peau.

  • J’avoue qu’il m’arrive parfois d’avoir une ou deux idées déplacées.

  • J’avoue que j’aimerai tellement savoir ce qui m’arrive.

  • J’avoue que je lui fait confiance & je croix en lui.

  • J’avoue que je le suivrai les yeux fermer sans me poser des questions ou me soucier du reste.

  • J’avoue que j’aimerai l’aimer comme aucune femme ne l’a aimé.

  • J’avoue que je vénère mon P850 depuis qu’il m’envoie des tonnes de Sms.

  • J’avoue que je m’accroche à ses mots dans le moindre détail.

  • J’avoue que j’ai envie de partager un samedi soir sur la terre avec lui

  • J’avoue qu’au lieu de voir des étoiles, je vois des papillons partout.

  • J’avoue que j’ai envie de voir « Des Grandes Espérances » lovée dans ses bras.

  • J’avoue que j’ai l’impression d’avoir fumée quelque chose, je plane.

  • J’avoue que j’aimerai m’allonger sur le sable près de lui un nuit de pleine lune.

  • J’avoue que j’ai envie de l’embrasser sous la pluie.

  • J’avoue que je voudrai l’emmener danser sur la lune.

  • J’avoue que je fais des rêves ou tout va bien.

  • J’avoue que je reve qu’il me papouille les cheveux.

  • J’avoue  que j’ai envie l’aimer de tout mon être encooore !!

  • J’avoue que que ça nous fera du bien de faire une virée a deux a Rome !!

  • J’avoue que je ne lui briserai jamais le cœur.

  • J’avoue qu’il s’agit de mon prof de philo (ça fais dix ans quand même) C’est encore fou hein ?

  • J’avoue que tout ce que je veux c’est lui

  • J’avoue que je sais que tôt ou tard, je vais en souffrir, mais je m’en fouuu, y aura toujours ma Clochette, ma Coccinelle & ma Solenna Pour sécher les larmes de Marquise !! 

  • J’avoue que je suis complètement déraisonnable.

  • J’avoue, j’ai vraiment des tas de trucs à confesser

Mais il es plus de deux 2h du matin, je pourrai rester jusqu’au matin vous faires part de mes confessions, mais sincerement, j’avoue que je prefere aller rever de lui !!

Sur ce, Bonne fin de nuit !!

Image de prévisualisation YouTube

Pensées Futur …

reveuse !!

Du lieu où nous nous croiserons, Je retiendrai la pénombre de la salle 

Du moment où nous nous rencontrerons, Je retiens l’intensité de ton regard 

Des sous entendus échangés, Je retiendrai l’électricité des paroles 

Des premiers mots inspirés, Je retiendrai l’infinie douceur 

Des premiers baisers tant attendus, Je retiendrai la force de la détermination 

De la première caresse délibérée, Je retiendrai un long frisson 

Du jour où je t’aimerai, Je retiendrai l’immédiateté. 

Tout a l’heure, Marquise a parlé…

& dans le creux de mon oreille, elle a susurré qu’elle aimerai bien  

  • Quand elle résistera & qu’il insistera

  • Quand elle dira non & qu’il continuera

  • Quand elle lui dira ne t’approche pas & qu’il s’approchera quand même

  • Quand elle ne saura plus & qu’il prendra la décision pour elle

  • Quand elle dira que c’est impossible & qu’il ira jusqu’au bout

  • Quand elle n’y croira plus & qu’il lui ouvrira les yeux

  • Quand elle voudra toujours plus & qu’il la raisonnera

  • Quand personne n’aura de temps pour elle & que lui, il aurai tout son temps

  • Quand elle ne saura pas danser & que lui la fera tournoyer dans ses bras

  • Quand il serrera ses mains fort, autour de son cou, langoureusement

  • Quand il s’endormira dans ses bras, collés serrés ….contre sa peau

  • Quand il sera plus fort qu’elle & qu’il restera Toujours à ses côtés

 Mon dieu, mon dieu, Marquise ça l’obsede & du coup elle n’arrete pas de se demander s’il saura faire tout ça !!

Le comble du manichéisme !!

Bonjour ici !!

Quand ma tête souffre, mes doigts glissent plus facilement sur le clavier !!

J’ai besoin de réfléchir à quelque chose qui me tracasse, Ma ligne de conduite, ce qui fait que j’avance dans ma vie, c’est mon pire défaut… je suis manichéenne !! je dirais même que je suis à la limite de la dictature manichéenne cliquez ici (je ne pas parle ici de l’aspect religieux évidement)

Pour moi, les choses sont limpides: il y a le blanc & le noir. Le bien & le mal, le vrai & le faux, l’envie ou pas l’envie, le oui ou le non, le savoir ou l’ignorance, le clair & le net. Je ne vois pas le gris, je ne connais pas la demi-mesure, je ne comprends pas l’hésitation.

C’est horrible, je sais, mais je vous ai prévenus avant, c’est mon pire défaut. Alors, comme je suis au courant que la nuance existe, j’essaye de tout mon coeur de m’en approcher, mais j’ai beaucoup de mal & pas beaucoup de patience… .

Je l’avoue humblement, J’essaye de comprendre, j’essaye d’attendre, mais au bout d’un moment j’explose, je décide, je tranche. J’impose… J’ai énormément de mal à supporter l’indécision. J’ai cette espèce de force en moi qui fait que « je sais », je sais décider, J’hésite à peine……

Le temps de l’instinct, Mais au fond de moi, je sais déjà… car le monde tel que je le conçois est clair, il est simplement duel. C’est oui, ou c’est non.

J’ai honte, je m’en veux, Mais je vous assure, j’essaye, j’essaye de m’améliorer, j’essaye de me mettre à la place de ceux qui ne sont pas comme moi, J’essaye de me rentrer dans la tête que le gris existe, qu’il n’y a pas que le blanc ou le noir. Mais c’est dur………

Voilà Z’etes prevenus menant … emoticone

J’adore cette chanson & ce film !! (je sais rien avoir, j’avais juste envie de partager ce qui me fais plaisir avec vous)

Image de prévisualisation YouTube

L’amour est un projet !!

L'Amour dure trois ans de Frédéric Beigbeder J’ai parler cet apres midi avec un homme (que j’aime & apprecie beaucoup  le fait de parler avec lui) des histoires d’amours & de l’avenir des couples qui s’aiment & de ceux qui s’aiment plus :-( du coup ça m’a fait penser au livre de Beigbeder « L’amour dure trois ans. »  (que je n’es pas terminer encooore comme d’habitude bien sure)

Que dire… j’ai envie d’écrire, quelques lignes, avant même de le terminer. (Ce qui sera vite fait, ce n’est pas de la grande littérature, ça se lit vite, les chapitres sont concis & directs. Les phrases sont simples, il va droit au but)  Au risque de décevoir certains, (vive la liberté éditoriale), j’aime ce livre. Certes, il est écrit par un mec de chez mec & pourtant, certains sentiments, certains vécus, me parlent, me touchent (pas tout ce qu’il dit, hein, j’ai dit certains)Je voudrais rebondir sur une phrase, qui me travaille.

Page 82: « Je quittais ma femme, & pourtant c’est à moi même que je disais au revoir. Le plus dur ne serait pas de quitter Anne, mais de renoncer à la beauté de notre histoire. Je me sentais comme toute personne qui abandonne un projet trop ambitieux pour être possible: à la fois déçu & soulagé ». 

Ces idées qui me trottent dans la tête, sont: 

  1. Premièrement: cette notion de renoncer à une histoire.
    Quand on se sépare de quelqu’un, on tire un trait sur la personne, certes, mais en plus, on tire un trait sur toute l’histoire passée & encore un autre trait sur toute l’histoire future. C’est très égoïste de dire ça, mais je pense que les plus durs à tirer, comme traits, sont les traits sur les histoires. Car la personne, elle, ne nous appartient pas en tous les cas. Le trait, on ne le tire pas vraiment sur elle, elle reste vivante, elle reste là, elle fera d’une façon ou d’une autre toujours partie de notre vie… mais les histoires, passées & futures, elles, sont finies, terminées, game over & ça, c’est effectivement le plus dur à avaler je trouve. 

  2. Deuxièmement: cette notion d’être à la fois déçu & soulagé par la fin d’un projet qui s’écroule.
    On dit souvent « histoire d’amour » mais je pense que pour être plus précis, il faudrait parler de « projet d’amour ». Dans une histoire, on n’est pas acteur: on est auditeur de l’histoire, ou bien lecteur, mais aucun des deux, ni le lecteur, ni l’auditeur, ne participent à la rédaction de l’histoire. Tandis qu’en amour, il n’y a ni lecteur, ni auditeur, mais deux écrivains. L’amour, c’est un projet qui s’écrit à deux. Ce n’est pas une histoire, c’est un projet. On fait des plans, on construit, on avance, on recule, on échafaude, on prend des décisions, on fait face aux imprévus, on se laisse des issues de secours, on accueille les surprises avec plaisir & à deux, on lutte pour le même objectif : rester ensemble, s’aimer toujours. Comme dans tous les projets, il y a des enjeux, des objectifs, des étapes, des succès, & comme pour tous les projets, la seule menace: est l’échec (tandis qu’une histoire n’a pas « d’échec » en soi ce n’est qu’une histoire).
    Une fois que l’échec est consommé, effectivement, on est à la fois déçu & soulagé. 

Voilà, c’était ma réflexion de 15h59, qui vaut c’qu’elle vaut !!


1234

Aujourd’hui c’est le …

L’heure …

Auteur: Zara

Marquise !

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter

Pour vous

Pour vous

A votre avis ??

Dans l'absolu, vous aimeriez surtout être plus libre ??

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...

Au fil du temps !

octobre 2007
L Ma Me J V S D
« sept   nov »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Ce que je suis entrain de LIRE

Journal d’une femme adultère de Curt Leviant

Journal d’une femme adultère de Curt Leviant

L’Amour dure trois ans de Frédéric Beigbeder

L’Amour dure trois ans de Frédéric Beigbeder

L’herbe bleue (Journal intime d’une jeune droguée)

L’herbe bleue (Journal intime d’une jeune droguée)

11 minutes de Paulo Coelho

11 minutes de Paulo Coelho

Sur mon écran

Salut Les terriens - Scenes de menages - SAV d'Omar & Fred - Brothers - This is it - Inception - Les experts - 90' L'enquete -

DANS MES OREILLES

Adam Lambert - Watayo Want From Me, David Guetta Feat. Akon - Sexy Chick, Sugarbebes - Too Lost In You, Stereophonic - Maybe Tomorrow, Seal - Secrets, Sade - King Of Sorrow .....

Mes Yahoo Questions/Reponses !!

Geo amis

La liste des visites


Le Clafoutis |
Gaëlle mon ange |
Fleur de l'adolescence ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Site Internet de Carine &am...
| Risa la perche en fac !
| serenouille